#DOFUSLEFILM, vu par Naio' !

A l'occasion du Festival International du Film d'Arras, j'ai été invité à visionner le film DOFUS - Livre 1 : Julith, en avant-première. Cet article pour vous faire partager mes attentes par rapport au film, ainsi que mon ressenti une fois visionné.

A la suite de l'article, vous retrouverez une brève série de questions/réponses, effectuée en fin de séance, à l'équipe du film.

#DOFUSLEFILM, vu par Naio' !

Fervent amateur de background, je dévore avec joie tout ce qu'Ankama nous dévoile autour de son univers, le Krosmoz.
Pour sa 16ème édition, le Festival International du Film d'Arras a sélectionné le premier long-métrage de la société roubaisienne pour clôturer sa journée d'Avant-Première, ce 14 novembre 2015.

Je me rends donc sur place, avec près d'1h d'avance... Discussion avec les quelques joueurs et membres de l'équipe déjà présents. Serveur ? Depuis combien de temps jouons nous ? Quelles sont nos attaches sur le jeu ? Du blabla Dofusien traditionnel !

Avant le film

Comme beaucoup peut-être, j'avais peur d'être déçu.

Trop enfantin, ou au contraire trop réfléchi. Quel est le réel public visé ? Question en suspens.

L'histoire en elle-même ne me faisait pas peur, étant déjà habitué au style avec la série Wakfu.
J'y vais donc, confiant, mais douteux sur certains points.

Petit rappel, le synopsis :

Dans la majestueuse cité de Bonta, Joris coule des jours heureux aux côtés de son père adoptif, un vieil homme-chat du nom de Kérubim Crépin. Mais un jour, alors qu'il tente d'approcher son idole de toujours, la mégastar de Boufbowl Khan Karkass, tout bascule !
Julith, la sorcière est de retour et veut prendre sa revanche.
Avec l'aide de ses amis, Joris arrivera-t-il à sauver toute la ville ? 

Fin de séance

« Fin. »
Une salve d'applaudissements accompagne le générique.

Première impression : le film étonne par un contraste fort.

En effet, si celui-ci est fidèle à son univers bon enfant - incarné par des personnages tantôt innocents, tantôt malicieux - et bourré d'humour, il surprend par le sérieux de certains des thèmes qu'il aborde. Ces derniers se reflètent notamment dans les relations nouées par Joris, le héros orphelin dont la nature, l'identité et le rapport aux autres articuleront en partie l'intrigue du film.

C'est cette complémentarité dans le développement de l'histoire qui donne au film un cachet particulier, et qui le rend de ce fait accessible aux jeunes spectateurs comme aux plus âgés. Et c'est-là la première et plus grande réussite du film DOFUS : un savant mélange d'émotions, qui prend aux tripes et happe le témoin dans une aventure aux proportions dantesques.

Pour s'attarder sur des considérations bassement techniques, parlons un peu de l'animation. Contrairement aux deux premières saisons de la série Wakfu, dont la réalisation était en grande partie assistée par ordinateur, le choix s'est ici porté sur un recours à l'animation traditionnelle - que les illustrateurs auront pris soin d'enrichir d'effets numériques. Le savoir-faire de la firme n'étant ici plus à démontrer, le cocktail final se veut aussi expressif qu'éclatant.

S'il y a une chose que je devais reprocher au film en lui-même, c'est de peut-être trop se concentrer sur les personnages principaux, au point de ne voir qu'eux et d'en oublier tout ce qu'il peut se passer autour.
Au niveau visuel, les transitions sont un point noir : il arrive que ces dernières coupent l'action, ou amènent vers un sujet qui n'a pas forcément sa place dans la scène en cours.

Attendez-vous par contre, à de nombreuses révélations concernant le background de Dofus, ainsi que sur le rôle des Huppermages, prochaine classe de DOFUS et WAKFU !

Ce film démontre que, même si nous connaissons les différentes ères du Krosmoz, l'univers d'Ankama est encore très vaste et nombreux sont les éléments à exploiter !

L'après-séance

Une fois terminé, et après une nouvelle salve d'applaudissements, nous avons eu droit à un temps de questions/réponses avec l'équipe du film, à savoir :

  • Tot : co-scénariste et co-réalisateur du film DOFUS. Il est, entre autres, le fondateur d'Ankama.
  • JJ : co-réalisateur du film. Ce mec est tellement dingue, qu'il a storyboardé tout le film tout seul. Hé ouais !
  • Ntamak : responsable des décors trait. C'est un peu l'architecte en chef du film.
  • Kuri : responsable des animateurs Flash. La marque de fabrique du studio, c'est l'animation flash, c'est ce qui rend les mouvements des personnages si fluides par exemple.
  • Xa : directeur artistique du film. Les couleurs chatoyantes et les formes rebondies (surtout des filles, si vous voyez ce qu'on veut dire) c'est lui et son équipe !

Voici quelques questions posées à l'équipe : (dont certaines n'ont pas de rapport direct avec le film)

A combien de suites comptez-vous donner le jour ? Quand sortiront-elles ?

Les opus suivants envisagés seront ou non réalisés selon le succès de ce premier film. Dans l'idéal, nous souhaiterions créer une trilogie autour de Joris et ses amis.

Quel a été la partie la plus difficile à réaliser dans le film ?

Pour moi (Tot), le début et la fin. C'est-à-dire tout ce qui concerne l'histoire, l'adaptation du scénario pour convenir à un film et non pas une série. Le scénario était très plat au départ, n'ayant pas l'habitude de travailler sur ce format.

Pour le reste de l'équipe, je dirais, tout ce qu'il y a entre (le début et la fin). Notamment la scène de [spoiler], ahaha.

En réalisant ce film, nous avons découvert une nouvelle façon de travailler, un nouveau support : le cinéma. Bien plus compliqué qu'il n'y paraît, le bougre !

De qui sont les musiques ?

Les musiques ont été composées par Guillaume Houzé, avec qui nous travaillons depuis de nombreuses années, c'est lui également qui est à l'origine de toutes les musiques de Dofus et Wakfu, et c'est l'ONL (Orchestre National de Lille) qui s'est chargé de les interpréter. Tout ce que vous pouvez entendre est, à quelques exceptions près, tiré de véritables instruments.

ANKAMA se diversifie de plus en plus, n'avez-vous pas peur qu'en créant toujours sur de nouveaux supports, les autres soient délaissés ?

ANKAMA se veut être une entreprise transmédia comme tu l'as dit, et nous mettons du coeur dans tous nos projets. Quand quelque chose ne nous plaît pas, il peut arriver que nous passions plusieurs mois dessus, jusqu'à ce que nous soyons satisfaits. Nous ne prenons pas de risques inutiles, en quelque sorte.

Quel est le public visé, pour le film DOFUS ?

Tout public. Nous avons essayé, et je l'espère réussi, de retranscrire l'univers de notre MMO Dofus, afin que les joueurs et connaisseurs s'y retrouvent. Également, nous nous sommes imposé l'idée que, quelqu'un qui ne connaît pas l'univers de Dofus et du Krosmoz en général puisse s'y retrouver dans l'histoire et les personnages.
Pour l'âge ciblé, du +8 ans. Nous estimons qu'en dessous de cet âge, les émotions ressenties dans le film sont trop fortes pour être correctement interprétées par de jeunes enfants.

Un film WAKFU est-il toujours au programme ?

Non. Nous préférons rester sur le format série pour Wakfu, en incluant de temps à autres des épisodes spéciaux comme pour la fin de la saison 2.
La saison 3 est actuellement en préparation, pour une sortie dans le courant de l'année prochaine. 

DofusTouch est-il le successeur de Dofus Pocket ? Est-il prévu de ressortir ce dernier ?

Non, DofusTouch est le simple portage sur tablette du MMO Dofus. Le projet DofusPocket a été complètement abandonné et ne sera certainement pas repris.

Le pilote de la série Welsh & Shedar était très prometteur, pourquoi avoir laissé de côté ce projet ?

Si vous nous trouvez un financement, ce sera avec grand plaisir que nous reprendrons le projet !

Plus sérieusement, le principe de la série est de suivre les personnages, jour par jour. 26 épisodes, chacun reprenant un nouveau jour. Il est très difficile de trouver une chaîne de télévision acceptant ce genre de projet, étant donné qu'ils désirent rester libre sur la diffusion (notamment l'ordre) des épisodes.

Vous pouvez retrouver le trailer de la série ici.

Qu'en est-il du projet Slage ?

Le projet Slage a du être abandonné. Chez Ankama, nous travaillons par équipes. La plupart des personnes s'occupant de ce projet sont parties, pour diverses raisons, et il est très difficile pour quelqu'un de reprendre le projet quand le coeur de celui-ci n'est plus.

Merci à toute l'équipe pour leurs réponses. Nous avons également pu glaner d'autres informations, mais celles-ci relevant du spoiler, il vous faudra hélas patienter un peu pour en profiter !


Un sac contenant des goodies était disponible pour chaque spectateur, voici un rapide aperçu de son contenu :

aj4oyvJA

Un grand merci à l'équipe du film, l'équipe du Festival ainsi que Pauline, qui s'occupe du Twitter du film, sans qui l'invitation n'aurait pu avoir lieu !

N'hésitez pas à (re)visionner les trailers du film, ça en vaut le détour !

Ah oui, j'ai failli oublier : 
Les gagnants du Clash of Guilds sont...

Réactions (1435)


Que pensez-vous de Dofus ?

2843 aiment, 503 pas.
Note moyenne : (3485 évaluations | 223 critiques)
7,9 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de Dofus
(2267 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

9713 joliens y jouent, 12426 y ont joué.