Interview : Oto Mustam

Interview n°1 : Oto Mustam ( Nabolo )

Oto Mustam

Il a été chargé de la communauté du serveur depuis son ouverture, avant de quitter définitivement l'univers Ankama en ce début d'août. L'occasion de faire le point..

Bonjour Nabolo, et merci de nous accorder cette interview.

Bonjour aussi ! : )


Tout d'abord, comment as-tu ressenti les premiers jours qui ont suivi ta démission chez Ankama Games, et accessoirement la mort d'Oto Mustam ? Est-ce qu'il a été difficile d'organiser tout ça ?

Mon départ d'ANKAMA était réfléchi, prévu. J'y étais préparé et je savais déjà que ce serait un moment douloureux mais en conformité avec mes ambitions personnelles (aussi loufoques puissent-elles paraître à certains) que j'ai exposées dans l'article sur mon départ (cf mon blog ).
La mort d'Oto Mustam, en revanche, m'a pris complètement au dépourvu.
Il a fallu décider rapidement de ce que nous ferions du personnage une fois que j'aurai quitté mon poste. Différentes possibilités de « sorties » ont été évoquées, dont celle de sa mort, le vendredi, et ce n'est qu'à trois jours de mon départ, le mercredi matin, que nous (l'équipe et moi) avons finalement officialisé cette décision et que j'en ai choisi la forme (cf le lien que j'ai donné plus haut ).
La charge émotionnelle a été intense. Je n'avais pas du tout anticipé la réaction des joueurs, ni la mienne. Mais je n'ignore pas que les choses sont souvent plus belles lorsqu'elles finissent.


Durant des mois, tu as mis un point d'honneur à interdire le multi-compte en PVP.
Globalement, est-ce que le système de « dénonciation » s'est montré satisfaisant?

Je préfère parler d'un système de « plaintes » plutôt que de « dénonciation », ce dernier terme ayant une connotation que je trouve un peu malsaine. Or, en l'occurrence, il s'agissait simplement, pour les victimes d'une injustice, de se faire connaître et d'être défendues, ce qui n'a rien de malsain à mes yeux.
J'ai reçu relativement peu de plaintes, et très peu appuyées des preuves concrètes. Dans ces derniers cas néanmoins, j'ai sévi à chaque fois.
Bien sûr, le fait que n'importe quel joueur lésé puisse déclencher une procédure a dû effrayer plus d'un tricheur, mais plus que le système de plainte, je pense que c'est l'application de sanctions elles-mêmes, publiques et médiatisées, qui a mis un frein à la pratique du multicompte en PvP.

Oto Mustam en combat


Comment se répartit une journée de travail d'Oto Mustam chez Ankama ?

Il n'y avait pas d'Oto Mustam chez ANKAMA ! Peu de mes collègues ont su que j'incarnais ce personnage, jusqu'à sa disparition.
Vers la fin de décembre dernier j'ai cumulé les fonctions de Lead Community Manager, Community Manager de la Communauté hispanophone et Community Manager de la Communauté héroïque. Le temps que je consacrais alors au serveur héroïque était minime. Je me suis impliqué davantage dans cette Communauté une fois libéré de mes obligations vis-à-vis de la Communauté hispanophone et parce que j'estimais que le concept de serveur héroïque méritait qu'on s'y attarde et qu'on dote sa Communauté de points de repères originaux et puissants.
C'est à cette époque que j'ai passé le plus de temps sur les forums, à surveiller de près l'évolution d'une Communauté qui était en train d'accéder (avec l'alignement de la map et les facilités d'agressions mortelles que celle-ci procurait) à une nouvelle phase de maturité.
Si je devais décrire mes journées, à ce moment-là, je dirais qu'elles comportaient :

  • Une période de lecture/réponse aux posts du forum et aux messages privés,
  • Une période de synthèse (discussions, propositions avec les Game Designer au sujet de l'évolution du serveur),
  • Une période d'intervention en jeu (que ce soit pour discuter avec les joueurs, résoudre des conflits, appliquer des sanctions ou ne serait-ce que faire connaître le personnage d'Oto Mustam),
  • Une période de créativité qui me permettait de travailler sur des concepts innovants pour le SH (balise RP, Challenge d'Oto Mustam, forum héroïque, adaptation du Game Design au jeu, projet d'events, etc.)

Bien sûr je ne me réfère là qu'au travail consacré au SH que je devais combiner alors avec mes autres responsabilités.


Quel est ton meilleur souvenir sur ce serveur, en tant que joueur et en tant que CCM ?

En tant que joueur, c'est assez surprenant, mais mon meilleur souvenir est celui de ma première mort. Sans doute parce que j'ai dépassé de loin ce niveau par la suite, même si sur le moment ce fut un véritable drame.
Il faut la remettre dans son contexte : je jouais un Sacrieur du nom de « Renart » et j'étais avide d'atteindre le niveau 60 et d'obtenir le sort « punition » pour aller nuire à mon prochain. C'étaient les débuts du serveur et peu de personnages avaient alors dépassé ce niveau là. Autant vous dire qu'une fois « punition » obtenue, je me sentais presqu'invincible. Il devait être une heure du matin, je terminais une longue soirée d'XP et j'étais avide de tester ma nouvelle puissance... Quand soudain que vois-je au niveau de l'hôtel de vente des ressources d'Astrub ? Une épée plantée dans le sol et un joueur niveau 3 qui appelle au secours. L'occasion rêvée d'aller rouler les mécaniques en tuant du piou.
Mon sang ne fait qu'un tour et je rejoins le combat : pas de bol, le piou était en fait un percepteur. Vite ! J'ai les doigts qui tremblent mais je parviens à signifier à mon compagnon d'infortune mon vif désir d'être écarté du combat : « KCIK MOI§§§ ». Il me répond : « No hablo francès ». Le temps que je reformule en espagnol et le combat avait commencé. Mon partenaire, un féca, me couvrit d'une armure incandescente tandis que je me prenais des rochers sur la gueule... Une fois qu'il eut trépassé, il poursuivit ses encouragements en répétant inlassablement : « Vamos a morir ! Vamos a morir ! »
Et il avait raison le bougre...

En tant que CCM mon meilleur souvenir, c'est la première fois que j'ai été accueilli en jeu par des « Maljour ». Pour moi cela signifiait quelque chose d'important : que les joueurs se prêtaient au jeu d'Oto Mustam, que mon personnage cessait d'être un obscur modérateur-fou avide de sanctions pour devenir le personnage de jeu de rôle que j'avais voulu en faire.

Oto Mustam à la Tour de Gisgoul


On sait que Oto Mustam est désormais mort sous les coups de Goultard.
Penses-tu que l'on peut espérer lui trouver un successeur durant l'été ? As-tu une idée du personnage qui pourrait le remplacer, ou bien assisterons-nous à une « réincarnation » d'Oto Mustam ?

En ce qui concerne la succession « durant l'été » je ne me prononce pas. C'est l'affaire de l'équipe désormais et ce sera à elle de décider.
En revanche si je peux m'amuser à imaginer une suite...
A dire vrai j'avais déjà imaginé un scénario au cas où Oto Mustam mourrait sous les coups des joueurs (ce qui était possible puisque le personnage était susceptible d'être agressé). Il s'agissait de remplacer Oto par Mafaldrag, « la dragonne la plus sexy du Monde des Douze » (le personnage dont je me suis servi pour animer la Communauté hispanophone). Mafaldrag étant une pacifiste convaincue, elle se serait rapidement trouvée en contradiction avec l'esprit du serveur à force d'invoquer des lapins et de mettre du rose et des cœurs partout ce qui aurait donné un terrain propice au retour triomphal du sanguinaire Monsieur Mustam.
Je doute que ce soit ce qui va se passer. Si quelqu'un décide d'animer le SH à l'aide d'un personnage de rôle, il préfèrera certainement utiliser un personnage de son invention ou bien puiser parmi ceux que compte le Monde des Douze : Amayiro, le Capitaine Starsky ou le squelette Mak Gahan seraient de bons successeurs à Oto Mustam, soit en opposition, soit dans la continuité de son œuvre... jusqu'au retour d'Oto Mustam lui-même ou jusqu'à la dissipation de son fantôme.


Quels conseils donnerais-tu au CCM qui te remplacera ?

De conserver son sang froid, d'avoir de la patience ! Pas toujours facile mais essentiel.
Je lui conseillerais aussi de se faire comprendre des joueurs (qui il est, ce qu'il veut, quelle est sa politique) sans nécessairement trop se dévoiler (sans quoi il subira des attaques personnelles et verra se développer toutes sortes de débats autour du fonctionnement d'ANKAMA, que certes les joueurs ignorent mais se complaisent à imaginer, critiquer, puis condamner, etc.).
Un autre conseil : il doit être strict sur l'application des sanctions mais jamais y mettre quelque chose de personnel. Si la sanction est nécessaire parfois, elle ne doit pas laisser de séquelles et tout joueur ayant connu une période de bannissement doit pouvoir reprendre le jeu comme si de rien n'était s'il a le désir de se conformer aux règles et de respecter le staff d'ANKAMA et ses camarades joueurs.

Je précise aussi, en ce qui concerne le forum, que la censure est le pire ennemi du Community Manager.
Un autre conseil encore (décidemment) : qu'il agisse publiquement aussi souvent que possible ! Une grosse partie du travail de CCM se fait dans l'ombre mais un CCM qui ne se manifeste pas auprès des joueurs est quelqu'un d'absent à leurs yeux. Autant dire que si son travail est invisible, il perd 50% de son utilité.
Enfin (c'est le dernier conseil, juré) je lui suggèrerais de ne pas céder à la « pression francophone » et de s'assurer que le serveur héroïque permet un bon développement du jeu pour les joueurs de toute origine linguistique (ce qui n'est pas facile puisque ça implique soit d'imposer une langue internationale, soit d'en parler plusieurs à chaque intervention).
Ca n'a pas toujours été évident du point de vue des CCM (pour X raisons, la question étant trop complexe pour me permettre de la résumer dans cette interview) mais les « events » en jeu sont très importants et très appréciés des joueurs. L'équipe devrait leur accorder une place beaucoup plus importante qu'elle ne l'a fait jusqu'à présent (je crois pouvoir affirmer que des dispositions sont ou seront prises pour que ça change).

Oto Mustam et Goultard


Quels sont tes projets pour l'avenir, maintenant que ton aventure chez Ankama s'est achevée ?

J'ai déjà évoqué mes projets dans l'article concernant mon départ (cf mon blog) mais je vais le répéter ici pour que vous soyez sûrs que ce ne soit pas une blague ^^
Alors personnellement mon rêve dans la vie, c'est de devenir « écrivain-aventurier ». Ca veut tout et rien dire, le terme n'est probablement pas homologué, mais puisque dans la vie on peut tout faire tant qu'on s'en donne les moyens, eh bien moi c'est ça que je veux faire !
A court terme je suis en train d'organiser mon départ pour Mumbai (Bombay) en Inde où je vais tenter l'aventure d'être figurant dans des films bollywoodiens (je compte y rester un mois pour voir ce que ça donne), ensuite pourquoi pas le Japon ou une réserve animalière n'importe où dans le monde, clown, banquier, instituteur, mannequin, vendeur de crêpes, clochard, personnellement je m'en fiche tant que ça change que ça bouge, que ça nourrit mon inspiration, mes expériences et que ça me rend plus complet.

Ca c'est pour le côté aventure. Pour le côté écriture j'ai plusieurs projets en cours dont je publie et publierai certains extraits sur mon blog. Il y a notamment un projet que j'ai proposé à ANKAMA : il s'agit d'un roman dont l'action a lieu dans le monde de DOFUS et dont l'intrigue tourne autour de la guerre qui oppose Bonta à Brâkmar. Vous pouvez lire les premiers extraits ici (n'hésitez pas à vous manifester si ça vous plaît, ça ne pourra que favoriser l'aboutissement du projet).
Bien sûr la première difficulté en tant qu'écrivain ce sera d'être publié, puis reconnu, de manière à pouvoir vivre de mes écrits. Je sais qu'il y a peu de chance que je réussisse, mais qui ne tente rien n'a rien, on ne vit qu'une fois, pièce qui soule n'amarre pas moule, etc.
Ceux qui liront mes articles sur la « philosophie de l'aventure  » comprendront que mon choix de partir se soit imposé comme une évidence.


Enfin, as-tu un dernier message à faire passer à tous les joueurs du serveur ? Quel est ton avis sur cette nouvelle rubrique JoL dédiée au serveur ?

En ce qui concerne cette nouvelle rubrique JoL dédiée au serveur, je vous félicite et vous encourage, ainsi que tous ceux qui s'investissent dans la vie communautaire autour de DOFUS.
Sans vie communautaire, DOFUS n'est qu'un jeu. Ce qui le rend si spécial, c'est toutes les interactions qu'il permet entre ceux qui y jouent. C'est ça la vie communautaire ! Les forums, les concours, les évènements permettent de la développer. Plus il y en a (plus ils sont bons) plus le jeu est vivant. Mais puisque vous me demandez mon avis j'ai deux légères critiques à émettre quant à cette rubrique ^^
La première concerne le roleplay, malheureusement relégué au second plan, lui (ou ceux qui le pratiquent) qui a besoin plus que quiconque d'un soutien au niveau communautaire ! Mais j'avoue que c'est aussi une question de goût personnel, pour moi le roleplay est ce qu'il y a de plus marrant. :p
La deuxième, c'est une critique de la situation globale de la Communauté héroïque sur laquelle JoL a son influence. Compte tenu de la qualité des services proposés par JoL, il est tout à fait mérité et normal, que ses forums disposent d'un grand nombre de fidèles, dont l'activité est d'ailleurs très positive pour le développement de DOFUS. Néanmoins, si, dans le cadre de la Communauté francophone, chaque dofusien peut facilement suivre l'activité des forums JoLiens, ce n'est pas le cas dans celui de la Communauté héroïque compte tenu de sa pluralité de langues.

Mon souhait serait donc que les JoLiens continuent de se pencher comme ils le font sur le développement de la Communauté héroïque et du serveur Oto Mustam mais qu'ils n'oublient pas de porter le fruit de leurs débats sur le forum officiel où toute la Communauté héroïque pourra participer. Ceci permettra, tout à la fois, de mettre en avant la qualité de réflexion des JoLiens (en matière de développement du jeu, de Community Management, etc) et à la Communauté héroïque en son entier de débattre autour de sujets communs, de ester unie, ce qui est essentiel pour son bon développement.

Quant au message que j'aurais à laisser aux joueurs du serveur... Eh bien, j'ai des milliers de messages à leur adresser ! Je vais faire le tri et pour commencer, je veux leur dire que je suis conscient que ma façon de gérer la communauté n'a pas dû faire l';unanimité même si je suis reconnaissant à ceux qui sont contents de me voir partir de ne pas l'avoir dit trop fort :p
A vrai dire, plus qu'un message, c'est une véritable conversation que j'aimerais avoir avec chacun d'eux, si seulement c'était possible. A la place j'nvite tous ceux qui voudront garder contact avec moi ou qui, ayant apprécié mon interprétation d'Oto Mustam, souhaitent s'intéresser aux autres de mes travaux, à visiter régulièrement www.nabolo.com (mon twitter et mon msn sont disponibles en page d'accueil).
Pour conclure, alors que je m'apprête à « partir à l'aventure », pour de vrai, j'aimerais revenir sur ce concept cher à mon cœur. J'ai l';impression, à tort ou à raison, que beaucoup de joueurs assouvissent un désir d'aventure lorsqu'ils jouent à DOFUS. Qu'ils y assouvissent à la fois une envie de conquête, de découverte, de rencontres et en cela je me sens très proche de la communauté. Soyez fiers de vivre des aventures, virtuelles ou réelles. Soyez fiers de jouer, jouer dans la vie c'est essentiel. Vous me manquerez !


Propos recueillis par Waren le 08/08/2009.

Précédent
Interview communautaire n°1 : Al-Zeti

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Dofus ?

2843 aiment, 503 pas.
Note moyenne : (3485 évaluations | 223 critiques)
7,9 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de Dofus
(2267 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

9713 joliens y jouent, 12426 y ont joué.