Fin du Goultarminator V : interview de Sylfaen

La cinquième édition du Goultarminator s'étant achevée, nous avons souhaité faire un bilan du déroulement du tournoi à travers une interview avec Sylfaen, notre Community Manager et organisateur du tournoi.


Épée de Goultard

JoL DOFUS : Bonsoir Sylfaen, merci de nous accorder cette interview. Le Goultarminator vient de se terminer, quelle est ton impression sur le déroulement du tournoi cette année ?

Sylfaen : Dans les grandes lignes, j'ai le sentiment que ça s'est très bien déroulé. La grande majorité des combats s'est jouée sans problème, le spectacle a été vraiment agréable à suivre avec des combats bien plus dynamiques que les années précédentes (merci la rehausse des sorts !), et il y avait chaque soir beaucoup de spectateurs au rendez-vous sur les streams. Ca faisait plaisir à voir. Bien sûr, il y a toujours des points noirs, certains sur lesquels je peux agir, d'autre moins... Mais ça reste mineur quand on regarde l'ensemble.

J-D : La grande nouveauté de cette année, c'est le système de rondes suisses. Es-tu satisfait de ce système ? Et si oui, sera-t-il reconduit dans la prochaine édition du tournoi ?

S : Non seulement il sera reconduit pour le prochain Goultarminator, mais j'en suis tellement satisfait que j'encourage tous les organisateurs de tournois, sur chaque serveur, à adopter ce mode de fonctionnement. Si on a eu droit à de si beaux combats cette année, on le doit beaucoup au système suisse.

J-D : Cette année, la couverture du tournoi a été assurée par cinq livestreams. Qu'as-tu pensé de leur prestation ? Et ce format sera-t-il conservé ?

S : Au niveau de l'organisation, il reste des choses à améliorer. Pour les phases finales, c'était globalement parfait, les streams se complétaient. Mais le calendrier des combats étant ce qu'il est (dense, très dense), de nombreux combats n'ont pas pu être filmés dans leur intégralité. Je vais travailler là-dessus pour revoir la répartition des combats. L'objectif, au-delà du live, est quand même d'assurer des replays entiers.

Pour ce qui est des streams eux-même, j'en suis globalement satisfait. Bien entendu, la qualité était inégale d'un stream à l'autre, et même d'un soir à l'autre sur un même stream. Tout n'était pas bon et il y a eu des passages à vide. Mais quand on doit assurer 27 soirs de stream presque consécutifs, qu'on reste malgré tout des amateurs, et qu'on doit jongler avec les aléas de la vie pour être présent chaque fois, on ne peut pas s'attendre à quelque chose de parfait sous tous les angles.

Même si j'ai mes chouchous, je suis très content et très reconnaissant du travail que les 5 streams ont fourni. J'espère les retrouver au moins l'année prochaine, sinon avant pour le suivi des tournois non-officiels !

J-D : Le problème majeur de cette année, ce sont les attaques DDoS, venues assombrir les phases finales de ce tournoi. Y aura-t-il des mesures qui seront prises à l'avenir pour minimiser l'impact de ces attaques sur le déroulement du tournoi ? Un changement du règlement est-il prévu pour les joueurs victimes de ces attaques pendant leurs matchs ?

S : Il est encore un peu tôt pour dire avec certitude à quoi ressemblera le règlement de la prochaine édition, mais je ne prévois pas pour l'instant d'ajouter de règles spéciales à ce sujet. Cette année, je me suis laissé surprendre. Peu coutumier du serveur héroïque dont je ne m'occupe pas, je n'étais pas spécialement au courant que ce type d'attaques s'était autant démocratisé. Il y a donc eu un petit mouvement de panique, parce que tout comme moi, les joueurs découvraient le problème pour la première fois et beaucoup n'avaient aucune idée des solutions disponibles pour s'en prémunir.

Depuis, nous avons initié une campagne de prévention, qui devrait se poursuivre dans les prochains mois sur le site du support. Il appartient ensuite aux joueurs qui comptent s'investir dans des événements de cette importance de prendre les mesures nécessaires pour se protéger. Nous ne pourrons pas le faire à leur place.

Mais s'ils se font attaquer malgré tout, comme cette année, les combats devront se jouer. Parce que comme pour n'importe quel problème de connexion, une attaque se simule.

En revanche, ce que je peux dire... C'est qu'on devrait avoir l'année prochaine des outils d'arbitrage qui nous permettront de pouvoir temporiser bien plus facilement en cas de souci de connexion.

J-D : Des améliorations sont-elles déjà prévues pour la prochaine édition ? Si oui tu peux nous en parler ?

S : En dehors des outils que j'évoquais, ça va se jouer sur des détails. Il y a toujours la question des forfaits qui m'ennuie au plus haut point, je dois chercher des solutions pour mieux filtrer les participants à l'inscription et éviter les parasites qui s'inscrivent mais ne se connectent jamais. J'en parlais également, l'organisation du calendrier et de la retransmission est également perfectible. Et, bien sûr, je vais batailler pour obtenir un client spécial pour éviter d'avoir à subir une mise à jour en plein milieu du tournoi ! Ce n'est jamais très agréable de voir ses sorts changer d'un soir à l'autre en phase finale.

C'est encore assez vague, mais avec l'actualité riche de DOFUS en cette rentrée, j'ai eu assez peu de temps pour y réfléchir. Il faudra attendre l'été prochain pour avoir le fin mot sur ces évolutions !

J-D : Les épreuves communautaires semblent encore beaucoup manquer aux joueurs, des animations inter-serveurs de ce genre sont-elles prévues pour pallier leur disparition ?

S : C'est toujours un projet qu'on a sous le coude et dont on parle régulièrement mais qui reste moins prioritaire qu'un paquet d'autres choses. Je suis convaincu que ça sortira, mais de là à dire quand... Disons que pour relancer ce concept, nous voulons faire les choses bien, avec moins de bricolage que les premières épreuves communautaires, intégrer réellement cette compétition dans le jeu, et tâcher de sortir des simples épreuves de farm intensif. Mais bien sûr, tout cela demande beaucoup plus de travail, et surtout de temps.

J-D : Cette année encore, notre concours de paris, en partenariat avec Ankama, rencontre beaucoup de succès, avec plus de 4000 parieurs. La chance t'a-t-elle souri cette année ?

S : Je n'en suis pas fier, mais c'est la première année où je n'ai même pas tenté de participer... L'année dernière, j'avais tout perdu à l'entrée en phase finale, mais cette année, j'ai été faible et n'ai même pas commencé. Mais de toutes façons, avec tout ce qu'il fallait gérer à côté, je n'aurais jamais eu le temps de le faire sérieusement.

J-D : Un petit mot pour la fin ?

S : Bravo Djaul !

J-D : Merci encore Sylfaen d'avoir accepté de répondre à nos questions.

Réactions (495)


Que pensez-vous de Dofus ?

2845 aiment, 504 pas.
Note moyenne : (3488 évaluations | 223 critiques)
7,9 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de Dofus
(2268 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

9741 joliens y jouent, 12454 y ont joué.