Ankama Convention #5 - Du côté... de Slage

Logo

Le 17 et le 18 avril, Frigost, Dofus-Arena, Wakfu, et tous les grands classiques d'Ankama n'ont pas été les seuls présents sur la convention. Un petit nouveau s'est fait sa place dans une salle de conférence mystérieuse : le nouveau jeu d'Ankama, Slage.

Né il y a un an, ce projet a fait parler de lui le 7 avril dernier, après l'émission Inside Ankama #7: un lien étrange fut donné aux joueurs, qui durent cliquer sur un pauvre tofu sans relâche afin de faire apparaître des lettres éparses. Trois millions de clics et moins de 48 heures après cette annonce, le nom du jeu fut enfin révélé : Slage, le premier Hack & Slash d'Ankama.

Et c'est une toute jeune version qui nous a été présentée par le studio ce week-end.


Présentation

Loin de Dofus et Wakfu, tous deux adeptes du tour par tour, Slage se lance dans le combat en temps réel, hache en main, prêt à démolir du vampyre. Le principe est simple, mais a pourtant de quoi en séduire plus d'un : prenez votre personnage, entrez dans le donjon, faites le ménage, et allez botter le cul au boss afin de choper de l'expérience, des pièces d'équipements et des kamas.

La première chose notable sur ce jeu est visuelle : celui-ci est en effet intégralement en 3D, plus précisément en cell-shading. Le premier personnage qui nous est présenté est un jeune Iop muni de son arme. Aussi mignon que Link dans The Wind Waker, il ne faut pas longtemps au jeune guerrier pour se jeter sur les hordes d'ennemis et faire couler le sang. Oui du sang ! Slage surprend par le contraste entre ses personnages adorables et la violence des affrontements. Ankama parle de style « Brutal-Kawaii », à juste titre semble-t-il.

La version présentée étant "tout public", l'équipe de développement nous a cependant promis une violence non sans rappeler Happy Tree Friends. Un contrôle parental retirant les images les plus choquantes sera disponible pour protéger le jeune public.


Faire du neuf avec du vieux

Jouable jusqu'à 4 personnes simultanément, Slage se présente comme un jeu tout aussi bourrin que tactique. Il ne s'agit pas en effet d'appuyer sans cesse sur un bouton puis de traverser les salles du donjon (à la limite, faites un paysan sur Dofus et ça revient au même), mais de profiter de sa palette de sorts : attaque de base, sorts spéciaux et sorts instantanés. Ces derniers, gourmands en Points d'Action, vous demanderont de jouer intelligemment. Le joueur possède en effet une jauge de Points d'Action qui se régénérera lentement, ainsi qu'une jauge de vie, accompagnée d'un panel de 7 coups/sorts. Il sera possible de combiner ses attaques pour créer de nouveaux effets : le Iop de la présentation avait lancé une attaque enflammant son épée, puis avait exécuté une attaque tourbillonnante. Celle ci infligeait alors des dégâts feu. À 4 joueurs, la coopération sera de mise, et les sorts de soutien permettront d'élaborer des techniques pour éradiquer les ennemis le plus efficacement possible.

Lors de la traversée de salles contenant un phénix, la partie pourra être sauvegardée, et si l'équipe venait à mourir, elle reviendrait automatiquement à ce checkpoint. C'est aussi dans ces zones que les joueurs pourront changer de sorts : en effet, à l'instar de Wakfu TCG, les joueurs ne peuvent posséder plus de 7 actions/cartes différentes. Il leur faudra choisir les bons sorts pour avancer plus facilement dans les salles suivantes, sachant que les monstres nécessiteront parfois des approches différentes.

Pour finir, les joueurs disposeront chacun de 3 Points de Wakfu par donjon, leur permettant d'utiliser une attaque ultime, comme la Colère de Iop. Il faudra les dépenser avec sagesse pour ne pas se retrouver complètement dépourvu face à un boss. Au niveau du drop, il y aura différents niveaux de rareté, de la pièce commune à la divine, et nous retrouverons à côté de panoplies inédites et celles qui ont marqué nos vies de joueurs sur Dofus.

Slage reprend donc et adapte les éléments de gameplay des autres jeux Ankama dans un style tout à fait différent.


Sa sor kan ?

Toujours en développement, Slage nous promet toutefois un divertissement sans abonnement et des donjons générés aléatoirement pour de petites parties entre potes. Actuellement la version proposée, même si elle n'est qu'une ébauche du jeu, est très fluide, et il semble agréable de prendre en main notre petit Iop pour désosser le boss de la fin de la démo.

Donjon

Vous pouvez visionner le compte-rendu du jeu lors de l'Ankama Convention à cette adresse, mais il faudra nous armer de patience pour de nouvelles informations sur le jeu.

Précédent
Ankama Convention #5 - Le stand JOL

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Dofus ?

2846 aiment, 504 pas.
Note moyenne : (3490 évaluations | 223 critiques)
7,8 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de Dofus
(2271 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

9766 joliens y jouent, 12477 y ont joué.