DWS | Winter Edition 2018 | Point de fin de rondes


Il y a quelques semaines, nous vous présentions les statistiques de début de tournoi pour les DOFUS World Series Winter Edition 2018. Nous revenons aujourd'hui effectuer un point sur la compétition à l'issue des phases de rondes qualificatives qui se sont déroulées du 8 au 18 février 2018. Les 32 équipes du haut du classement s'affronteront à partir de demain, jeudi 22 février, dans des affrontements en BO3 (2 matchs gagnants) sous un format Draft jusqu'aux demi-finales. Les deux équipes qui sortiront victorieuses de ces demi-finales accéderont au championnat et rejoindront les 5 équipes déjà qualifiées issues de l'édition précédente des DOFUS World Series.

Nous reviendrons également sur les événements qui se sont déroulés durant ces phases de rondes, puisque nous vous rappelons qu'une équipe qui pouvait déjà accéder au championnat s'est vue être exclue de la compétition pour ne pas avoir respecté le règlement qui lui était imposé : ne pas participer aux phases qualificatives sous une autre identité.


  1. Point sur les rondes
  2. Les animaux sont nos amis
  3. L'orage frappe toujours deux fois
  4. Suite de la compétition

stats.png Point sur les rondes

Grande nouveauté de cette édition permettant une organisation plus cadrée : le lancement automatique des combats. Ce système a été testé avec les joueurs peu avant le début de la compétition et a été mis en place suite au bon fonctionnement de ce dernier lors des derniers essais. Celui-ci gère l'automatisation complète des combats : leur lancement, leur fin (si le combat fait plus de 20 tours, il prend fin automatiquement) et l'inscription des résultats sur le site officiel. Le fonctionnement de ce système peut-être décrit de cette manière :

A l'heure de début d'une ronde, le système vérifie la présence des 6 joueurs qui doivent s'affronter, en cas d'absence d'un joueur, chaque équipe est informée de la raison liée au non-lancement de l'affrontement. Si les 6 joueurs sont présents une vérification est effectuée sur le multicompte (interdit dans la compétition).
En cas de multicompte détecté les équipes sont également informées de cela et le combat ne démarre pas. Si les deux vérifications précédentes se passent sans aucun problème, le combat se lancera automatiquement : les 6 joueurs seront téléportés en phase de préparation du combat et ne pourront plus en sortir. En cas de joueur absent ou de multicompte détecté, un nouvel appel sera effectué deux minutes plus tard et ce à cinq reprises. Si une équipe n'est toujours pas complète au dernier appel, elle sera automatiquement considérée comme perdante par forfait.
Ce système complet permet donc de s'affranchir du remplissage manuel des feuilles de match par les joueurs, un gain de temps non négligeable qui permet de mettre en place les rondes suivantes dans des délais corrects sans gros retards sur le calendrier. Seuls deux décalages ont été effectués en fin de phase de rondes en raison d'un match plus long que les autres. Cela n'a décalé les rondes suivantes que d'une dizaine de minutes ce qui est loin d'être alarmant.

Au niveau des performances des classes cette fois, et sans grande surprise, l'Osamodas est en tête du classement là où l'Éniripsa l'était au tournoi précédent. Sur les 32 équipes restantes dans la compétition, 18 d'entre elles disposent d'un Osamodas, que l'on retrouvera essentiellement avec un Zobal et/ou un Sadida. Une composition "classique" que l'on a retrouvé sur le tournoi à 19 reprises dès son lancement et que l'on retrouve à 9 reprises dans ce top 32. De très bonnes performances donc pour ce trio !

Nous retrouvons également une seule et unique équipe sans pilier. La composition Sram, Pandawa et Roublard de l'équipe WorldWide et ses 12 victoires ont permis à celle-ci de se hisser à la...32ème place, et tout ceci s'est joué selon le PVA (Pourcentage de Victoire des Adversaires). L'équipe WorldWide dispose d'un PVA égal à 58,932% quand l'équipe Les Kheys, 33ème du classement, dispose de 58,878% de PVA.

Notons également la présence d'une seule et unique équipe disposant d'un Crâ avec This is the team qui a montré de très belles prestations durant la phase de rondes. Nous avons hâte de les suivre durant les phases de draft ! Cette équipe est actuellement 10ème du classement général. Une bien belle manière de montrer que bien que solitaire, le Crâ peut se trouver de bons alliés pour performer. Cette performance s'est évidemment construite avec le jeu de l'Osamodas et de l'Énutrof qui ont accompagné d'une bien belle manière l'archer du Monde des Douze.

osamodas.png Les animaux sont nos amis

Et ce n'est pas Coqueline, fille d'Osamodas, qui vous dira le contraire ! La classe Osamodas a fait beaucoup parler d'elle durant les 17 rondes qualificatives. Comme nous avions pu le constater dans les statistiques de début de tournoi, l'association de l'Osamodas avec le Zobal ou encore le Sadida n'était pas anodine.

En effet, et comme attendu par de nombreux joueurs, l'utilisation du sort Favoritisme (qui permet d'améliorer considérablement les caractéristiques d'une invocation en sacrifiant toutes les autres) couplé aux protections du Zobal ou aux divers soins qui peuvent être appliqués ont rendu certains affrontements sans issue. Lorsqu'un Bouftou atteint 5300 points de vie, dispose de plutôt bonnes résistances de base et que l'on y couple de nombreux points de boucliers, nous obtenons un semblant de quatrième joueur sur le terrain. Les dommages infligés par cette invocation deviennent rapidement trop élevés et sa survivabilité étant extrêmement forte, il n'est alors pas possible pour les adversaires de se focaliser uniquement sur leurs adversaires puisqu'une invocation devient potentiellement plus dangereuse qu'un joueur. Évidemment, ce mode de jeu et l'utilisation du sort Favoritisme à outrance est lié à la composition d'équipe utilisée, mais également aux maps sur lesquelles se déroulent les affrontements. Une majorité de ces maps permet de temporiser suffisament longtemps pour faire grossir une invocation sans réelle menace adverse, permettant ainsi d'obtenir une puissance supplémentaire non négligeable en combat.

Pourquoi le Bouftou ? Nous direz-vous. Pour la simple et bonne raison que lorsqu'un Osamodas fusionne avec un Bouftou, celui-ci réduit les dommages qu'il subit de 20%, augmentant alors la survivabilité de la classe qui est déjà importante lorsqu'elle est, entre autres, accompagnée d'un Zobal. Sur les 79 associations de l'Osamodas avec le Zobal, 9 se sont qualifiées pour les phases finales qualificatives, et toutes avec comme allié : le Sadida.

Si cela peut en rassurer certains, sachez que malgré ces mauvaises aventures face à l'ami des bêtes. Certains Osamodas ont montré que la classe pouvait être autre chose qu'un simple rouleau compresseur. C'est le cas par exemple de l'équipe This is the team, actuellement 10ème au classement général et dernière équipe disposant d'un Crâ. En plus d'une belle maîtrise des classes Crâ et Énutrof que nous avons eu le plaisir de découvrir c'est un Osamodas axé placement, joué par Osa-skkure, que nous avons eu l'occasion de suivre durant leur affrontement face à l'équipe EsketuyanG lors de la 16ème ronde ce dimanche via l'utilisation du sort Relais (qui permet d'échanger la position de deux entités sous l'état de ce sort). Il a permis à son allié Crâ, Crra-Deshangai, de résister aux puissants dommages de poussée de Devil-Kilyou, le Iop adverse. Nous vous invitons d'ailleurs à voir ou revoir ce match sur Youtube.

Il faudra très certainement attendre la fin de la compétition pour voir arriver des modifications sur les classes, nous ne doutons pas sur l'équipe DOFUS pour agir si nécessaire. Elle a très probablement eu le temps de lire vos nombreux retours sur les canaux de discussions du serveur tournoi, rassurez-vous.

L'orage frappe toujours deux fois

Cette édition des DWS n'échappe malheureusement pas aux problèmes. Pas de soucis d'organisation, mais plutôt de comportement des joueurs. L'équipe organisatrice de l'événement a communiqué en fin de semaine dernière sur l'exclusion de l'équipe CB4GANG, qui était retenue de l'édition précédente, et qui aurait du rencontrer l'équipe arrivée en seconde position des phases qualificatives dans un match de barrage pour intégrer le championnat des DWS Winter 2018. Cette équipe a été exclue pour avoir participé aux phases qualificatives sous une autre identité pour, nous l'imaginons, éviter la phase de barrage qui attendait les joueurs de cette équipe. Leur nouvelle équipe, "Affronte mon regard", a donc également été exclue de la compétition alors qu'elle se trouvait dans le haut du classement provisoire.

Pour accompagner cette annonce, des vérifications ont été effectuées sur les autres équipes déjà qualifiées lors des DWS Summer 2017 et rien ne semble dire qu'un cas similaire est encore présent. Cette exclusion ayant un impact sur le championnat le calendrier a été adapté à cette situation et ce seront ainsi les deux équipes victorieuses des demi-finales qui atteindront le championnat directement. La dernière place restante sera jouée entre l'équipe TCP CPT et l'équipe gagnante des perdants des demi-finales. Cette dernière place sera donc disputée puisqu'il faudra, pour l'équipe issue des phases qualificatives, réaliser deux affrontements en BO5 et les gagner pour accéder au championnat. Chers joueurs, nous vous souhaitons d'avance un bon courage.

Vous pouvez retrouver plus d'informations sur ces problèmes et changements dans ce message de Kylls sur le forum officiel !

Un deuxième incident s'est glissé dans la compétition, plus malheureux cette fois-ci puisqu'il a mené à l'exclusion d'une équipe...innocente. En effet, un participant au tournoi a trouvé utile de réaliser de fausses images montrant des insultes de la part de ses adversaires, pour s'assurer des victoires par forfait. Un forfait étant actuellement éliminatoire dans la compétition, l'équipe perdante se voit donc exclue de celle-ci. C'est ce qui est malheureusement arrivé à l'équipe "Sneaky Blinders" lors de la ronde 10. Leur joueur Zobal, Damm-It, a vu son compte être banni sans raison et a conduit à une défaite par forfait de son équipe. Une équipe ne pouvant actuellement pas être réintégrée au tournoi suite à un forfait, elle n'a donc pas pu poursuivre son aventure et espérer finir dans le top 32, donnant accès aux phases finales. Un malheureux incident qui aura toutefois soulevé quelques problèmes de gestion et qui seront, nous l'espérons, corrigés pour la prochaine édition des DOFUS World Series qui se tiendront normalement cet été. L'équipe victime de ce joueur aura obtenu diverses compensations à hauteur d'un an d'abonnement, d'un pack de mimibiotes, attitude, harnachement et havre sac. De bien belles compensations qui ne permettront toutefois pas à cette équipe d'oublier ce qui s'est passé, puisqu'une place en phases finales était en jeu. Évidemment, l'auteur de ces fausses images a été sanctionné et son équipe éliminée du tournoi.

monde.png Suite de la compétition

Les phases finales qualificatives débutent demain, jeudi 22 février, dès 20h avec les 16èmes de finale ! Les 32 équipes encore dans la compétition disposent cette fois-ci des 18 classes jouables en jeu et s'affronteront dans des matchs en BO3 (2 matchs gagnants) avec phases de draft pour l'élaboration des compositions.
Les phases de draft se déroulent selon le schéma suivant, où A et B représentent respectivement les capitaines de l'équipe A et de l'équipe B : Une classe bannie ne pourra pas être jouée par les deux équipes.

  • A bannit une classe
  • B bannit une classe
  • A choisit une classe
  • B choisit une classe
  • B bannit une classe
  • A bannit une classe
  • B bannit une classe
  • A bannit une classe
  • B choisit une classe
  • A choisit une classe
  • A bannit une classe
  • B bannit une classe
  • A choisit une classe
  • B choisit une classe
A l'issue de cette phase, les trois classes jouées par les différentes équipes sont connues et les joueurs disposent de quelques instants pour préparer leurs équipements et stratégies avant de se lancer dans la bataille.

Ces phases finales permettront de mettre en valeur les équipes qui savent jouer la majorité des classes qui composent DOFUS, là où la phase de rondes se concentrait sur une composition fixe de trois classes. Vous pourrez retrouver les phases finales en direct sur OneShot, stream officiel de cette compétition, ainsi qu'auprès des streamers accrédités par les organisateurs. Retrouvez la liste complète de ces streamers sur le site officiel.

Puis...il se pourrait que...pour le championnat...une animation attendue effectue son grand retour. Voici un "petit" indice pour vous mettre sur la voie :

DWS | Winter Edition 2018 | Point de fin de rondes


Réactions (237)


Que pensez-vous de Dofus ?

2853 aiment, 505 pas.
Note moyenne : (3499 évaluations | 223 critiques)
6,9 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Dofus
(2274 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

9927 joliens y jouent, 12641 y ont joué.